Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du 2013

Watch Spotting: Poutine

Bon client, mais peu soigneux Si l’on croit cette vidéo reprise par le site d'information Mediapart, le président russe Vladimir Poutine est un bon client pour la haute horlogerie : A.Lange & Söhne, Blancpain, Breguet, Patek Philippe figurent parmi ses favoris. Cependant les artisans qui ont sué sang et eau pour fabriquer ces merveilles seront peut-être surpris d’apprendre que certaines d’entre elles finissent noyées dans le béton. Oui, comme un vulgaire mafioso. 

Bel(lle) rencontre

Bref passage à Paris pour une heure d'entretien à bâtons rompus avec l'attachant  Bruno Belamich, co-fondateur et directeur créatif de Bell & Ross. L'occasion d'évoquer avec lui les nouveautés 2013 de la marque et surtout de les replacer dans le contexte d'un parcours horloger atypique. Marque marketing? Sans aucun doute, mais laquelle ne l'est pas aujourd'hui, du moins lorsqu'elle ambitionne de rencontrer un public? Bell & Ross l'est jusqu'au bout des ongles, par sa façon de communiquer par tous les réseaux possibles, et d'être l'une des premières à avoir oser se lancer dans le web shopping. Marque foncièrement sincère? Absolument, car qui peut prétendre dans le paysage du Swiss made mécanique associer un design vraiment intéressant et une légitimité horlogère.
Bell & Ross, c'est une démarche dont je ne connais pas vraiment d'autres exemples. Une manière moderne de s'accaparer une aventure aéronautique à laquell…

Made in... de partout

Quel est selon vous le premier exportateur de jouets au monde? Hong Kong? La Chine? Non, les Pays-Bas! On peut tout faire dire aux statistiques, y compris cette ânerie basée sur un transit mondial enregistré par le port de Rotterdam. Avec son Swiss made créé en 1971, la Suisse a enfumé tout le monde, réussissant à faire passer à la trappe 400 ans d'horlogerie européenne -allemande, anglaise, françaises, hollandaise, italienne, scandinave, et plus d'un siècle de tradition mécanique nippone. Une arme fatale, puisqu'aujourd'hui plus personne ne doute que seule la Suisse est capable de produire une montre de qualité. Je ne mets évidemment pas en cause le talent de nombreuses entreprises helvétiques, et la puissance d'un outil industriel  sauvé par un certain Nicolas Hayek contre l'avis des banquiers. Mais à l'heure de la mondialisation et des raviolis au cheval, qui peut encore croire qu'un label national recouvre une quelconque réalité, qui plus est parée …

Royale hospitalité

Les montres Lebeau-Courally répondent à des noms comme « Le Baron» « Le Comte », « Le Marquis », « Le Prince »,«l’Archiduc», ou « Le Dauphin »; mais lors de chaque présentation de collection à la presse, le propriétaire de la marque, Joris Ide, traite les  journalistes belges comme des...Rois (ce qui nous change singulièrement de la D2 dans laquelle nous classent certaines maisons suisses). Cette fois,  il avait mis les petits plats dans les grands en confiant l’organisation du déjeuner à l’un des meilleurs chefs belges, Peter Gooseens, propriétaire du triplement étoilé restaurant Hof van Cleeve et... ambassadeur de la marque. J’ose affirmer que nous avons eu un bien meilleur usage des délices concoctés par ce merveilleux cuisinier que de l’apparition à une soirée de gala d’une star(lette) ou d’un sportif stéroïdé. Ajoutez-y  l’ambiance joviale des agapes et la surprise finale de se voir remettre un dossier de presse stocké sur une tablette numérique mini, et vous comprendrez pourquoi…

Jack in the box

Jean-Claude Babin quitte la direction de TAG Heuer pour Bulgari, mais non sans rendre un nouvel hommage à celui avec qui il a pendant 13 ans orchestré le renouveau créatif de la marque.  Cette année 2013 sera celle de la Carrera, qui comme les montres Monaco et Monza appartient à l’héritage stylistique légué par Jack Heuer autour duquel s'est construite la collection actuelle. " J'étais enthousiasmé par les matières et les techniques innovantes qui étaient en train d’arriver sur le marché," écrit le père de la Carrera. "Nous recherchions quelque chose qui tire parti de tout ça, qui soit à la fois novateur et audacieux tout en restant sobre, simple et dans l’esprit des sports mécaniques, sans ornementation superflue, classique et intemporel. » 

Comme des enfants

C’est une réflexion souvent entendue, mais qui se vérifie lors de chaque grande manifestation horlogère : les hommes restent des petits garçons, il y a juste le prix des jouets qui change. Celui-ci est signé Greubel & Forsey, et coûtera entre 1 et 1,5 million de francs suisses (soit à peine moins en euros). Le prix de cette « œuvre d’heure » reste approximatif,  car chaque pièce sera unique et sa réalisation dictée par les desiderata de son commanditaire. Alors, avant de remporter l’Euro Million voyons déjà à quoi nous pourrions employer notre (problématique) bonne fortune en examinant de plus près l’Art Piece 1, récemment présentée au Salon de la Haute Horlogerie de Genève. Déjà on ne peut pas rater la présence d’un Double Tourbillon 30°, qui fut la première « invention fondamentale »  de Robert Greubel  et Steven Forsey, ; mais je vous invite surtout à observer la grande entaille dans le cadran destinée à amener la lumière du jour à l’intérieur de la boîte, et l’excroissance à ga…

Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes?

Selon Nguyen  Ngoc-Rao d’Astroasia (mon astrologue du jour), « l'année du Serpent est le plus souvent caractérisée par un calme relatif et par une certaine sagesse collective. On commencera à se rendre vaguement compte de la futilité de l'agitation humaine, et on se sentira plus porté vers la philosophie et la méditation ». Est-ce vraiment un sujet de réconfort pour l’horlogerie qui à la veille du Nouvel An chinois (le 10 février) n’en finit pas de voir les fameux serpents siffler sur sa tête. D’abord la récente publication des nouvelles statistiques d’exportation de la Fédération Horlogère Suisse pour décembre 2012 qui confirment la dégringolade du marché chinois amorcée les mois précédents (voir mon post du 25/1). Cette fois c’est -15%  à Hong Kong, et -32% en Chine Continentale. Ensuite cette  dépêche de l’agence de presse officielle chinoise relayée dans la version online du journal Gulfnews (EAU) du 6 février : la Chine a décidé d’interdire à ses chaînes de télévision de di…

"C'est access !"

Access...Voilà comment une attachée de presse française de Ralph Lauren ponctuait chaque annonce de prix, ou presque, lors de la présentation au SIHH des nouveautés horlogères de la marque. Il faut dire qu'avec quelques autres journalistes belges nous nous étions infiltrés dans une réunion destinée à la presse hexagonale, sans doute plus habituée que nous au langage "so chic"d'une vraie Parisienne. La montre 3 aiguilles  (chronomètre COSC) Safari en acier vieilli sur bracelet en toile à 2590 euros,  «c’est access ! ». (Oui évidemment, comparé au 24 600 euros demandés pour le même modèle en or). « Ah bon, est le mouvement est fait par qui? « C’est suisse ! » (ouf !). La Worldtimer  acier de la ligne Sporting à 7800 euros, « c’est access ! » (mais cette fois c’est  vrai, puisqu’elle serait équipée d’un mouvement Jaeger-LeCoultre).  Et ainsi de suite, jusqu’au Tourbillon à ... 45000 euros, ce qui fait un peu cher le polo. Une certitude en tous cas. A défaut d’être « access »…

Pas de fumée sans feu

La cigarette, ce n’est pas bien, et je me suis promis d’arrêter !  Mais la pause clope a tout de même des effets positifs, comme celui de favoriser la conversation.  Par exemple, avec  Jean-Claude Monachon, Vice-Président d’Omega et directeur du développement de produits, représentant du camp d’en face (Baselworld), en visite au Salon International de la Haute Horlogerie de Genève, où nous nous sommes rencontrés sur le fumoir en plein air du parking VIP.  L’occasion, entre deux volutes bleues d’évoquer avec lui  les coups fumants réalisés par le Swatch Group en terre genevoise, quelques jours avant l’ouverture de l’ (auto) célébration des marques Richemont. D'abord, l'annonce faite le 17 janvier de la prochaine introduction sur le marché du calibre OMEGA Co-Axial  8508, le premier mouvement totalement insensible aux effets des champs magnétiques. 
Il s'agit vraiment d'une percée sensationnelle face à l’un des grands ennemis des horlogers, ce magnétisme présent partout d…

Haute Horlogerie: après Genève, Hong Kong

La rumeur courait depuis longtemps, mais maintenant c'est officiel. Le comité des exposants du Salon International de la Haute Horlogerie (SIHH) créé un nouvel événement qui se tiendra cette année du 25 au 28 septembre au Convention and Exhibition Center de Hong Kong. Ce rendez-vous, destiné à devenir annuel,  reprend le nom d'une grande exposition organisée en 2004 par Richemont Haute Horlogerie à la Cité Interdite de Pékin, Watches & Wonders. Comme pour le SIHH, le maître d'oeuvre en est la Fondation de la Haute Horlogerie présidée par Mme Fabienne Lupo.
Watches & Wonders clôturera donc en Chine l'année horlogère entamée en janvier à Genève, dans un décor proche de celui du SIHH et avec la plupart de ses exposants, à trois absents près (Greubel & Forsey, Parmigiani Fleurier, Ralph Lauren). Le principe d'un salon "fermé" accessible seulement sur invitation d'application au SIHH sera maintenu. Cependant la finalité de cet événement sera dif…

Noël au balcon, SIHH aux tisons

Après avoir connu une surchauffe en 2012 qui défiait la logique de l’austérité, le climat du luxe horloger s’est brusquement refroidi au début de la semaine à l’occasion de son premier grand rendez-vous professionnel. Il aura suffit pour cela de deux chutes, celles de la neige et… de l’action du groupe Richemont. La première a bloqué  dans les aéroports de nombreux visiteurs du Salon International de la Haute Horlogerie de Genève, d’où le calme inhabituel qui y régnait lors de son ouverture ; la seconde a frappé le principal pilier de cet événement (11 des 18 exposants), qui malgré de bons résultats trimestriels a été pénalisé par  l’annonce d’une croissance inférieure aux attentes du marché : +9%... au lieu des +24% enregistrés l’an passé.  Quand même, par les temps qui courent, pas de quoi pleurer ! Comme l’a fait remarquer avec amusement un journaliste suisse, avec seulement 8% de croissance par an la branche verrait son chiffre d’affaires passer d’ici 2017 de 20 à 30 milliards de fr…