Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du décembre 23, 2018

2010-2020 : une révolution horlogère en marche

Que porterons-nous demain au poignet ? Le succès phénoménal des smartwatches semble dicter la réponse. Mais l’horlogerie traditionnelle, qu’elle soit mécanique, quartz, ou hybride n’a pas rendu les armes. Tour d’horizon d’un monde en pleine mutation.
Parce qu’il entre dans la composition des circuits imprimés qui sont au cœur des montres à quartz, le silicium faillit enterrer la montre mécaniques dans les années 1970. Aujourd’hui, il est devenu son meilleur allié. Initialement, cette filière fut développée  au début des années 2000 par la marque Ulysse Nardin d’une part, et d’autre part le laboratoire suisse CSEM associé à un consortium formé par Rolex, Swatch Group et Patek Philippe. De rareté technologique il y a encore 10 ans, le silicium est maintenant devenu la norme dans l’industrie horlogère, où il se propage même depuis cette année dans le milieu de gamme. Sous sa forme monocristalline, c’est en effet le matériau idéal pour fabriquer le ressort-spiral qui assure les oscillations…