Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du novembre 25, 2012

Dernières nouvelles horlogères avant la fin des temps

Juste pour souligner la sortie du hors-série du Vif L'Express (et Knack en version néerlandaise) dans lequel les montres 2012 font un ultime tour de piste avant une nouvelle année horlogère - enfin, si nous échappons à la fin du monde des Mayas (21/12)! On y lira, entre autres, ce que je pense des "40 carats" de la Royal Oak d'Audemars Piguet et du nouvel échappement à détente de Urban Jurgensen.
A noter que cette édition belge s'accompagne d'une appli iPad disponible sur l'Apple App Store.

Parmigiani Fleurier: "Femme d'Exception" et Dame de Coeur

Parmigiani Fleurier ne s'est pas trompé en faisant du Professeur Corinne Hubinont, l'une des Femmes d'Exception dont la marque horlogère suisse a pris l'habitude depuis 2006 d'honorer le parcours. Belge, belle et généreuse, cette spécialiste réputée des grossesses difficiles et de la chirurgie foetale est une femme de coeur qui s'efforce d'aider mamans et bébés bien au delà du seul aspect médical.

Anonimo fait plonger l'or

L’horlogerie mécanique n’est pas la spécialité des Italiens, mais ils savent très bien habiller une montre autour d'un mouvement suisse. C’est ce que fait depuis 1939 l’atelier florentin Ambucchi dont le savoir-faire artisanal en matière de construction de boîtes est la clé de voute de la marque Anonimo depuis sa création il y a 15 ans. A titre d’exemple, c’est de cet atelier qu’est sortie pour la première fois une montre de plongée en bronze – une idée ensuite reprise avec succès par Panerai.

Ressence: déjà sans aiguilles, bientôt sans couronne

Une petite vitrine, une table, deux chaises.... A Belles Montres comme àBaselworld, le stand de Ressence est à l’image des créations de l’anversois Benoit Mintiens, minimaliste. Mais quel que soit le salon,la marque belge bénéficie toujours de l’un des meilleurs ratios surface/fréquentation. Le public parisien a donc piétiné sur 1m2 pour admirer les révolutions des satellites (heures, minutes, secondes, indication 24h) de ses cadrans sans aiguilles qui affleurent le verre saphir. Déjà présent entre autres à Bruxelles (De Greef) et Paris (Chronopassion), Ressence a entamé il y a deux mois une carrière au Japon qui s’annonce semble-t-il prometteuse. Entre-temps, le jeune designer industriel qui dans la « vraie vie » dessine des trains, s’est attaqué à l’une des obsessions des créateurs de formes horlogères : s’affranchir d’une protubérance inesthétique nommée couronne (remontage et mise à l’heure). Tout droit sorti de sa mallette, nous avons vu le proto de la nouvelle pièce qu’il présen…