Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mars 30, 2014

Baselworld 2014

Ice souffle le show par Patrick Delaroche

Champagne rosé et potée ardennaise formaient un mariage très ICE pour fêter l’arrivée cette année du « petit Belge » au sommet de la Halle 1,fief des grandes marques internationales. Une « petite consécration »pour reprendre les mots du fondateur de la marque, Jean-Pierre Lutgen, et surtout un tremplin pour ses nouvelles ambitions : s’implanter dans le paysage du Swiss made, lui qui a bâti jusqu’ici son succèssur une production exclusivementchinoise.Après un record de ventes en 2012, mais une période moins faste l’an passé, le Bastognard n’a pas tardé à rebondir. Une semaine après avoir annoncé l’acquisition d’une marque « niche » de fabrication Suisse (Patton)  il a en effet officialisé le lancement en juin prochain à Genève de la Ice Swiss. Intégrées au groupe Ice nouvellement formé, ces trois marques, dont deux Swiss made, représenteront désormais une offre horlogère couvrant une échelle de prix allant de 59€ à 1800€. En attendant, Ice-Watc…

Droits d'auteur

Et les Shadoks pompaient, pompaient...par Patrick Delaroche


... et sur le web ça pompe pas mal aussi, plus seulement avec l'habituel copié-collé de dossiers de presse, mais aussi sur des blogs horlogers comme le mien qui essayent d'apporter  leur éclairage personnel sur l'information. Ainsi ai-je eu la surprise de retrouver mon post  sur les montres Patton (Groupe Ice) du 24 mars dernier repris in extenso sur un site français sans aucune mention de l'auteur. C'est pourquoi je rappelle aux éditeurs intéressés par mes articles qu'ils peuvent en acquérir les droits moyennant rémunération, et demande à mes amis blogeurs sur des sites non commerciaux de bien vouloir signaler leur source.

Baselworld 2014

Cellini, l'autre visage de Rolex par Patrick Delaroche

Il souffle un indéniable vent de fraîcheur sur le groupe Rolex, où tant la marque éponyme que sa petite soeur Tudor signent un millésime à marquer d'une (grosse) pierre blanche. Honneur d'abord au champion de la montre de luxe qui a totalement ré-inventé cette année une collection Cellini qui jusqu'alors vivotait à l'ombre des Oyster. Cette fois, pas de doute, voilà un nouveau classique qui à toutes les chances de s'imposer: une taille élégante (39 mm de diamètre), un design joliment épuré avec des détails raffinés (comme le fin cannelé typique de Rolex autour du cadran et du fond vissé), un calibre automatique manufacture inédit certifié chronomètre COSC, et des tarifs raisonnables pour une collection composée uniquement de montres en or (everose ou or gris).  La 3 aiguilles Cellini Time est annoncée à 10 350 euros, la Cellini Date (calendrier à aiguille) à 12 100, et la Dual Time à double fuseau horaire …

Baselworld 2014

Patek Philippe: complis de velours dans boîtes d'acierpar Patrick Delaroche
La rareté des montres à complications en acier de la manufacture genevoise (20% de sa production) en font des pièces particulièrement appréciés des collectionneurs. Ceux-ci seront donc ravis d'apprendre que les deux principales nouveautés de Patek Philippe présentées cette année à Baselworld font partie de ces exceptions. Le nouveau Chronographe à Quantième Annuel (réf. 5960/1A) reprend un calibre né en 2006, initialement sorti en platine, puis sujet à différentes déclinaisons en or, toutes remplacées aujourd'hui par cette version acier. Le nouveau modèle se distingue de ses prédécesseurs par des détails marquants comme son bracelet  à maillons "goutte" pour la première fois réalisé en acier, et un cadran gris argenté restylé dans un style plus contemporain et technique. On retrouve dans sa partie supérieure les 3 guichet du calendrier annuel, avec le premier jour du mois indiqué en roug…