Accéder au contenu principal

Rolex Master-GMT II v/s Tudor Black Bay GMT




Après avoir passé ces dernières années à se distancer l’une de l’autre, les deux marques du groupe Rolex revendiquent cette année leurs racines communes en remettant simultanément en vedette leurs montres GMT respectives. Malgré d'évidentes ressemblances, ce sont cependant des montres très différentes. Trouvez les « 7 erreurs »… 

ROLEX OYSTER PERPETUAL MASTER-GMT II

TUDOR BLACK BAY GMT




Réponses :

1. Le boitier
ROLEX- Diamètre de 40mm en acier Oystersteel (alliage exclusif), ou en acier Oysterseel et or Everose 18 ct, ou en or Everrose 18 ct, étanche à 100m.
TUDOR : Diamètre de 41mm, en acier satiné et brossé, étanche à 200 m.

2. La lunette
ROLEX -  Tournante bidirectionnelle avec disque Cerachrom gradué 24 heures bicolore en céramique rouge et bleue – dans les teintes « Pepsi » qui rappellent le modèle d’origine (1955).
TUDOR - Tournante bidirectionelle avec disque en aluminium éloxé bordeaux/bleu mat  gradué sur 24 heures.

3. Le cadran
ROLEX - Noir laqué avec date sous loupe "cyclope", index et aiguilles luminiscentes  (Chromalight) en or gris ou rose
TUDOR - Noir bombé, avec glace saphir bombé avec guichet date,  index et aiguilles angulaires dites « Snowflake » luminiscentes.

4. Le mouvement
ROLEX- Calibre manufacture 3285 automatique avec module de complication, certifié Superlative Chronometer (-2/+2 secondes par jour).
TUDOR- Calibre manufacture MT5652 automatique avec complication intégrée, certifié Chronomètre COSC (– 4/+6 secondes par jour).

5. Les fonctions
ROLEX - Heures, minutes et secondes au centre, date instantanée à 3 h avec correction sécurisée par l’aiguille des heures, fuseau horaire de référence (heure de domicile) par aiguille additionnelle 24 heures, second fuseau horaire (heure locale) par aiguilles traditionnelles, réglage de l’aiguille des heures rapide et indépendant, Stop seconde pour mise à l’heure précise.
TUDOR - Heures sautantes (second fuseau horaire), 24 heures, minutes,
et secondes au centre. Date instantanée à 3h synchronisée sur l’aiguille des heures sautantes. Stop seconde pour mise à l’heure précise.

6. Le bracelet
ROLEX- De type « Jubilee » à 5 mailles en acier Oystersteel, acier Oystersteel/or ou tout or,  avec système de rallonge rapide Easylink.
TUDOR - En acier riveté,  finition polie et satinée, ou en cuir marron « Terra di Siena »avec boucle déployante ou en tissu noir avec bande bordeaux et avec boucle ardillon

7. Le prix
Rolex Oyster Perpetual GM- Master II : 8 300 € (acier)
Tudor Black Bay GMT : 3700 CHF (environ 3200 €)

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

HYT H1: heure liquide et carte à puce inviolable

Avec la montre H1 de HYT (pour: hydro-mechanicals horologists), le temps s'écoule vraiment sous nos yeux puisque cela se fait sous forme liquide...  
Pour résumer, le mouvement mécanique actionne, par l'intermédiaire d'un piston, deux soufflets qui provoquent le déplacement progressif d'un liquide fluo dont le niveau indique l'heure. Bluffant!
Consacré "montre la plus innovante de l'année" lors du Grand Prix de l'Horlogerie de Genève 2012, la H1 devrait commencer à être disponible en janvier prochain. Chez Ginotti (Anvers), seul point de vente de la marque en Belgique, on l'annonce à des prix variant selon l'exécution de 40 000 (titane) à 60 000 euros (or rose).  
Une innovation pouvant parfois en cacher une autre, les futurs acquéreurs de cette montre hybride découvriront dans son écrin les "clés" d'un nouveau système d'authentification (Wiseauthentic Service) - une carte de garantie digitale accompagnée de son lecteur. La …

Baselworld 2014

Raketa, une offensive russe en Suissepar Patrick Delaroche

Descendants d’emigrés partis de Russie lors de la révolution de 1917, le Français Jacques von Polier (directeur de la création) et le Britannique David Henderson Stewart (Président) ont entrepris il y a quelques années de faire revivre la plus ancienne manufacture horlogère du pays (elle fut fondée par Pierre le Grand). Outre trois nouvelles montres (Avtomat”, Zvezda » et « Amphybia”), Raketa arrive cette année à Bâle avec des spirals, échappements, mouvements, développés en interne et destinés... aux marques suisses. Après des fournisseurs japonais, chinois ou thailandais, pourquoi pas un Russe? Comme disait une vieille chanson : « Et tout cela fait d’excellents français » - euh, je veux dire un excellent « Swiss made ».

Droits réservés, mention obligatoire de l'auteur en cas de reproduction © Patrick Delaroche