Accéder au contenu principal

Les marques belges ont la frite!

De la Belgique les Etrangers connaissaient déjà son chocolat goûteux, ses bières incomparables et sa mode avant-gardiste. Ils doivent désormais se rendre à l’évidence : la Belgian Touch  s’exprime  aussi dans l’horlogerie.J'y consacre un dossier dans le cahier Horlogerie associé au Vif/L'Express et Knack du 22 mai 2015. En voici un extrait.
Chronographe Raidillon réf.42-C10-162. 2 990 euros
La Belgique n’est évidemment pas le pays des montres, même si dans un passé lointain elle fut un foyer horloger comme d’autres en Europe. Cependant, elle n’en est pas moins aujourd’hui le siège de 4 marques qui font entendre une petite musique particulière dans ce secteur.

La première à avoir revendiqué sa belgitude est Raidillon, née en 2001 d’un pari audacieux de Bernard Julémont, un agent de marques suisses passionné de sport automobile : faire du virage mythique du circuit de Francorchamps le fil conducteur d’une collection de montres Swiss Made au design soigné, toutes produites en séries limitées.
Autre histoire, sans doute la plus connue, celle d’ICE-Watch écrite depuis 2007 par un ancien spécialiste des objets promotionnels,  Jean-Pierre Lutgen.  Celui-ci  en a fait en moins de 10 ans un leader mondial sur le segment des montres fashion  grâce au glamour de ses produits « designed in  Belgium, made in China ». Son plus récent pied de nez aux marques de luxe spéculant sur l’horlogerie High Tech, la ICE-Carbon...

ICE-Carbon Big Big (53 mm), 159 euros.

 
Comme ICE-Watch, Ressence bouscule  les certitudes des Suisses. Non cette fois parce que la marque belge menace leurs parts de marché, mais parce que depuis sa fondation en 2010 elle fait voler en éclat les conventions horlogères. Inspirées par la vision de designer industriel de Benoit Mintiens, ces montres épurées, sans aiguilles ni couronne, réduites séduisent de plus en plus d’amateurs d’horlogerie contemporaine. Après la réalisation d’une cinquantaine de pièces expérimentales aujourd’hui toutes vendues, Ressence a mis en place une véritable collection reposant sur deux modèles, les Type 1 et Type 3.

Ressence Type 1, en titane avec un cadran champagne. 17 000 euros 

Enfin, « last but not least »,  il y a Lebeau-Courally, vieille manufacture liégeoise d’armes de luxe qui depuis sa reprise il y a 4 ans par l’industriel Joris Ide trace aussi sa voie dans l’horlogerie. Cette année  la maison belge est passée à la vitesse supérieure grâce à l'acquisition d'IMH, une manufacture suisse 100% intégrée.
Le symbole de l’entrée de Lebeau-Courally dans cette nouvelle ère est la montre LC 040 Phase de Lune présentée lors du récent Baselworld. Contrairement aux autres complications du même type, la représentation des phases  de lune ne se fait pas au moyen  d’un disque lunaire qui disparaît  derrière le cadran, Elle repose sur la présence d’une lune fixe que vient recouvrir le voile d’ombre d’un disque semi-transparent.L’avantage de cette solution est qu’elle peut facilement être adaptée pour offrir une image réaliste des phases  de la lune dans n’importe quel ciel du monde : il suffit simplement de placer la lune fixe à un autre endroit du cadran.

Lebeau-Courally LC O40 Phase de lune

Droits réservés, mention obligatoire de l'auteur en cas de reproduction © Patrick Delaroche
Si vous aimez ce blog, soutenez-moi en vous abonnant. C'est gratuit!









Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Rolex Master-GMT II v/s Tudor Black Bay GMT

Après avoir passé ces dernières années à se distancer l’une de l’autre, les deux marques du groupe Rolex revendiquent cette année leurs racines communes en remettant simultanément en vedette leurs montres GMT respectives. Malgré d'évidentes ressemblances, ce sont cependant des montres très différentes. Trouvez les « 7 erreurs »… 





Réponses :1. Le boitier ROLEX- Diamètre de 40mm en acier Oystersteel (alliage exclusif), ou en acier Oysterseel et or Everose 18 ct, ou en or Everrose 18 ct, étanche à 100m. TUDOR : Diamètre de 41mm, en acier satiné et brossé, étanche à 200 m.
2. La lunette ROLEX -  Tournante bidirectionnelle avec disque Cerachrom gradué 24 heures bicolore en céramique rouge et bleue – dans les teintes « Pepsi » qui rappellent le modèle d’origine (1955). TUDOR - Tournante bidirectionelle avec disque en aluminium éloxé bordeaux/bleu mat  gradué sur 24 heures.
3. Le cadran ROLEX - Noir laqué avec date sous loupe "cyclope", index et aiguilles luminiscentes  (Chromalight) …

HYT H1: heure liquide et carte à puce inviolable

Avec la montre H1 de HYT (pour: hydro-mechanicals horologists), le temps s'écoule vraiment sous nos yeux puisque cela se fait sous forme liquide...  
Pour résumer, le mouvement mécanique actionne, par l'intermédiaire d'un piston, deux soufflets qui provoquent le déplacement progressif d'un liquide fluo dont le niveau indique l'heure. Bluffant!
Consacré "montre la plus innovante de l'année" lors du Grand Prix de l'Horlogerie de Genève 2012, la H1 devrait commencer à être disponible en janvier prochain. Chez Ginotti (Anvers), seul point de vente de la marque en Belgique, on l'annonce à des prix variant selon l'exécution de 40 000 (titane) à 60 000 euros (or rose).  
Une innovation pouvant parfois en cacher une autre, les futurs acquéreurs de cette montre hybride découvriront dans son écrin les "clés" d'un nouveau système d'authentification (Wiseauthentic Service) - une carte de garantie digitale accompagnée de son lecteur. La …

Baselworld 2014

Raketa, une offensive russe en Suissepar Patrick Delaroche

Descendants d’emigrés partis de Russie lors de la révolution de 1917, le Français Jacques von Polier (directeur de la création) et le Britannique David Henderson Stewart (Président) ont entrepris il y a quelques années de faire revivre la plus ancienne manufacture horlogère du pays (elle fut fondée par Pierre le Grand). Outre trois nouvelles montres (Avtomat”, Zvezda » et « Amphybia”), Raketa arrive cette année à Bâle avec des spirals, échappements, mouvements, développés en interne et destinés... aux marques suisses. Après des fournisseurs japonais, chinois ou thailandais, pourquoi pas un Russe? Comme disait une vieille chanson : « Et tout cela fait d’excellents français » - euh, je veux dire un excellent « Swiss made ».

Droits réservés, mention obligatoire de l'auteur en cas de reproduction © Patrick Delaroche